Revue du logiciel Tactic Advanced de RT Software

par 11 Jan 2019Matériel, On a testé, Partage

Après vous avoir présenté le module 3D de Dartfish, nous vous convions aujourd’hui au test d’un autre logiciel de dessin pour animer vos séances ou clips vidéo. Il s’agit de Tactic Advanced 5.01 de RT Software. Comme pour le grand frère Coach Paint de  Chyron Ego, cette solution a d’abord été développée pour le broadcasting. Elle a ensuite irradié le terrain et les clubs.

 

Petit tour de ce logiciel …  A l’image de nombreux de ses congénères, Tactic Advanced nous permet d’optimiser l’attention du spectateur à l’aide de différents outils graphiques animés. On retrouve par exemple l’insertion de texte, de projecteur, d’étoile scintillante ou d’ellipse au pied du joueur. Concernant cette dernière on notera la possibilité de paramétrer très finement,  à l’aide d’une pipette, les couleurs de cette figure géométrique relativement au jeu de couleurs des maillots des équipes. Ainsi dans l’exemple ci-dessous, avons-nous pu choisir les couleurs rouge et blanche de la Pologne et les couleurs bleu et rouge de la Colombie. 

 

Classiquement le logiciel permet l’insertion de nombreux autres objets. L’image ci-dessous rend compte de l’ensemble des
objets utilisables dans Tactic Advanced 5.01. Citons dans l’ordre du haut à gauche en bas à droite :

  • L’insertion de chronomètres
  • L’insertion des numéros
  • L’insertion d’une projection possible de la vision du joueur
  • L’insertion de formes elliptiques
  • L’insertion d’image
  • L’insertion d’info dans une boite
  • L’insertion de flèches 2, 3 et multipoints
  • L’utilisation d’un zoom
  • L’insertion de ligne style hors-jeu
  • L’insertion de texte
  • L’insertion d’un cercle dynamique autour du joueur
  • L’insertion d’une étoile scintillante
  • Le découpage/mouvement d’un joueur
  • L’insertion d’un radar
  • L’insertion de zone rectangulaire ou polygonale en perspective
  • L’insertion d’un projecteur zénitha
  • L’insertion d’un titre et/ou sous-titre
  • L’insertion d’un cheminement en trait continu ou pointillés.

Ci dessous des exemples d’animation possible avec respectivement la vision du joueur, le radar, la ligne de défense et une zone libre. Vous pouvez cliquer sur les images pour maximaliser la vue

Dès que l’on insère un de ces objets, on accède à un panneau de paramétrage des objets très complet. On peut régler la couleur, la taille, le rayon, la vitesse de rotation, l’inclinaison, la transparence et une multitude d’autres paramètres.

Similairement aux autres logiciels de ce type d’animation et au regard des mouvements de caméra, l’animation d’un objet suppose l’identification du suivi du joueur ou du mobile auquel il s’applique. Ce travail s’appelle « motion path » et il est identifiable sur la vidéo par des traits verts fluo et des poignets bleu et jaune dont l’ajustement est assez facile. Chaque poignet correspond en quelque sorte à une position clé (keyframe).

Une fonction particulièrement intéressante dont l’utilisation générera un gain de temps, toujours appréciable avec ces outils d’animation graphique, demeure la possibilité de lier des objets graphiques entre eux. Ainsi si vous insérez un projecteur sur un joueur, vous aurez, au préalable, dû situer son chemin vidéo (motion path) pour que l’objet suive effectivement le joueur lors du traveling de la caméra. Si vous souhaitez, par exemple, ensuite ajouter, une matérialisation du joueur par un cheminement en pointillé, vous n’aurez pas besoin de reconstruire la trajectoire de cet objet, vous pourrez le lier au projecteur et le suivi de trajectoire héritera de la motion path du projecteur. Pour cela il suffira de faire glisser l’objet projecteur sur la première position clé du chemin en pointillé marqué en jaune. La vidéo suivante illustre ce procédé entre deux objets, l’étoile scintillante et le projecteur.

Outre les fonctions de dessins, Tactic Advanced propose différents outils de manipulation et d’édition de la vidéo. Au premier rang de ceux-ci, il y a naturellement les boutons de lecture, avance et retour trame par trame ou accès rapide à la fin ou au début de la vidéo. Tous ces boutons de lecture sont doublés par des raccourcis clavier entièrement paramétrable.
Si vous ne travaillez pas directement sur une séquence courte ou si vous souhaitez ajuster la taille de votre vidéo, Tactic Advanced vous permet de choisir à l’intérieur de la vidéo source, une zone de travail plus restreinte avec l’insertion de point d’entrée et de point de sortie.

La possibilité d’insérer un arrêt sur image pour maximaliser l’attention de l’auditoire, par exemple sur une configuration spatiale est très ergonomique. En effet, cette fonction est très rapidement accessible grâce à une icône placée juste sous l’écran d’affichage à droite.

Cet arrêt est alors très facilement visualisable, par une zone grise hachurée, sur la time line de la vidéo. Il est enfin possible de paramétrer la durée de cette pause en allant modifier les paramètres de cette icône.

Il est également possible de créer des points d’intérêts dans une vidéo pour se rendre rapidement à des points identifiés de la vidéo et faciliter le déplacement à l’intérieur de celle-ci. Naturellement l’analyse en cours est rapidement enregistrable pour créer un fichier projet que l’on pourra reprendre ou modifier par la suite.
La publication de la vidéo est un peu particulière parce qu’elle agit en quelque sorte comme un processus de capture dynamique de l’écran d’affichage. Ainsi, une fois que l’on a cliqué sur la touche Recording, il convient ainsi de ne plus rien bouger à l’écran sous peine de perturber le processus de publication et surtout le produit publié. On notera à cet endroit la richesse des formats d’export vidéo proposés pour la publication.

On notera par ailleurs un outil assez intéressant dénommé Virtual Stadium, qui remplace la vidéo par une simulation de terrain et sur lequel on peut insérer la plupart des outils envisagés précédemment. Cette fonctionnalité est ouverte pour différents sports : football, rugby à 15 ou 15, Football américain. Dès lors le logiciel se transforme en une sorte de super « tableau noir » pour modéliser et animer une situation tactique. On peut même choisir sa vue et son angle de caméra. La galerie ci-dessous vous en présente trois mais il y en  huit au total. Sachez également qu’il est possible de changer de vue pendant l’animation.

On devine que cet outil prépare le futur et qu’à terme le logiciel transférera automatiquement les objets de la vidéo sur le terrain et permettra, comme avec VizRT, un choix sur la perspective et l’angle d’observation du terrain au bon vouloir de l’animateur de la séance vidéo, mais pour l’instant on en est pas encore là ! A noter que les bannières publicitaires au bord du terrain ou dans les gradins sont personnalisables et que vous pouvez insérer les logos de votre club ou de vos principaux partenaires. Pour cela vous devez disposez d’image d’une résolution de 900 par 100.

Au rayon technique, Tactic Advanced fonctionne tant sur windows que sur OS Mac. Nous l’avons fait tourner sans aucune difficulté sur un PC I7, 2,60 GHz, 16 GO RAM mais la configuration minimale annoncée est I5 et 8 GO de RAM. On regrettera néanmoins l’utilisation d’une clé de sécurité, sorte de Dongle, nécessaire à chaque fois que l’on voudra utiliser le logiciel. Si ce choix peut permettre d’installer le logiciel sur différentes postes tout en ne l’utilisant que sur un seul à la fois, cela peut paraitre fastidieux à la longue et surtout cela mobilise un port USB, sans compter le risque potentiel d’égarement du dongle. Il y avait sans doute mieux à faire de ce côté pour sécuriser le logiciel.

Il faut aussi considérer qu’il s’agit d’un logiciel qui tourne en plus de votre logiciel de séquençage vidéo. Il n’y a pas d’intégration avec des logiciels comme 3D avec Dartfish ou Klip Draw avec NacSport.

Au final, Advanced Tactic de RT Software est un super produit, très fonctionnel et très flexible. Certains regretteront la richesse des nombreux paramétrages possibles qui peuvent de prime abord, apeurer les plus timorés, mais « qui peut le plus peut le moins ». On a donc là un logiciel de haut-niveau véritable concurrent de Coach Paint. Il reste qu’avec un prix annoncé, hors potentielles négociations, avoisinant les 4500 euros pour une unité (tarifs dégressif si commandes de plusieurs unités), il n’est pas à la portée de toutes les bourses.

Vous pouvez découvrir plus d’exemple, de démonstration ou d’information sur ce produit en suivant ce lien  et si vous souhaitez mieux analyser l’ergonomie du logiciel vous pouvez consulter ces tutoriels ici